Petits mots

Dans une interview, Boltanski exprimait son plaisir de porter des vêtements de seconde main. Des vêtements ayant déjà eu une vie, ayant déjà parcouru tout un chemin.

C’est attrait pour les vêtements, je ne l’avais pas ressenti.
En revanche, lorsqu’ouvrant un livre, j’aperçois sur la première page une petite note de son ancien propriétaire, je ressens plus que jamais pourquoi j’aime les livres de seconde main.
Leurs pages légèrement froissés, l’aspect d’un livre d’un autre temps - pas de celui neuf en librairie -, un livre ayant déjà vécu…
Parcourir les pages d’un autre avant vous, partager ce lien inexistant si ce n’est ce livre…

Alors qu’en une petite note se glisse dans les premières pages. Un message qui ne vous était aucunement destiné mais qui aujourd’hui, par le hasard vous parvient. Il semble être une trace du passé qui surgit. Un message d’un inconnu qui vous invite à la lecture. Il semble vous permettre de partager un lien, un lien du présent vers le passé.

Parfois, c’est simplement un nom, - qui était-ce ? -, parfois une date, penser exactement que tel année, ce livre a été parcouru par un autre…